Constance : « Rions tous ensemble de choses graves et tristes ! »

Post 1 of 1

Sujets trash, paroles acides et mauvais goût assumé, l’humoriste Constance et la musicienne Marie Reno présentent « Gerbes d’amour ». Le 10 novembre à l’Oméga Live.
On te connaît en solo avec notamment « Partouze sentimentale », te revoilà en duo avec Marie Reno. Qu’est-ce qui t’a amené à travailler avec une musicienne pour ce nouveau spectacle ?

Parce que j’ai envie d’apprendre, et de vivre de nouvelles expériences en permanence. « Gerbes d’amour » c’est un spectacle d’humour musical, cynique et poétique, en chansons. La musique est un écrin, elle me permet de dire des choses encore plus horribles.
Des choses horribles, comme par exemple ?
On parle de différents sujets, de l’inceste aux viols dans le RER B, en passant par les mères infanticides… mais en chansons !
C’est franchement noir…
C’est même très noir ! Mais j’assume. On propose quelque chose qui n’existe pas. Aujourd’hui, dans l’humour, on a parfois l’impression que tout le monde fait la même chose, aborde les mêmes thèmes. Nous on fait de l’humour noir de nanas et ça, ça n’existe pas. Je fais ce métier pour me marrer et faire marrer mon public. La vie est absurde, alors autant se marrer avant de mourir : rions tous ensemble, de choses graves et tristes !
« Gerbes d’amour » tourne depuis un an, c’est un spectacle qui évolue ?
Oui, on a toujours envie de le faire bouger, de proposer de nouvelles chansons. Il ne faut jamais s’endormir sur ses acquis, croire qu’un spectacle est abouti. Sinon, on n’est plus dans le spectacle vivant… mais dans le spectacle mort. Et il n’y a rien de pire !

Olivier STEPHAN
“Les interviews d’Olivier”

Top