Magic Buck

One man & his blues
Trois mots résument une soirée avec Magic Buck : énergie, émotion et bonheur !

C’est le grand retour de Magic Buck avec ce nouvel et cinquième album Soul Confidence et ses 12 nouveaux blues.

Le spectacle

Ces dernières années, le bluesman a parcouru les routes de France et d’ailleurs, allant de salles en festivals conter son histoire. Son Blues est très personnel, joué acoustique, proche des racines mais résolument moderne dans son approche et son contenu. Il chante, joue guitare et harmonica et continue de botter le rythme sur son légendaire Tabourin. Cet instrument de son invention est un tabouret de bar intégrant un tambourin sous le pied gauche et une planche au son énorme sous le pied droit. Il le joue comme le ferait un batteur, mais se défend d’être un one-man-band.
Voilà bientôt vingt ans que Magic Buck écrit, compose et interprète ses propres blues, conquérant au gré des représentations un public fidèle, réceptif à sa sensibilité, aimant se laisser bercer par les histoires qu’il raconte et les mélodies jouées en slide sur sa vieille guitare National métallique. L’homme confie volontiers qu’il fait ce métier parce qu’il aime les gens et tient à faire de chaque concert un moment à part pour les personnes qu’il reçoit.

Agenda – Magic Buck

magic buck Tour Dates

Vidéos

Magic Buck – Teaser Soul Confidence

Presse

Soul Bag « Magic Buck est convaincant, chant, guitare, beau son claqué quand celle-ci est métallique, et aussi harmonica et percussions. Son répertoire est suffisamment varié, avec des hits comme Blues Bootstomper et Coyote Dance, pour rendre le show attrayant de bout en bout. »
(Christophe Mourot)

Blues Again « Toute la force de ce double CD réside dans la simplicité d’exécution et le résultat est vraiment excellent. Il se dégage de ces représentations un vrai sentiment de plaisir partagé et on se laisse gagner par l’esprit festif qui traverse cet album. »(Gilles Blampain)

BCR La Revue Une nouvelle fois, Buck s’affirme comme un musicien de Blues incontournable en France et même au delà de nos frontières. Lui qui revient de loin, de si loin, s’impose en crédibilité musicale et humaine lorsqu’il parle, qu’il respire, qu’il transpire ou qu’il joue le Blues. Magic Buck ne fait pas du Blues, il est le Blues. »(Serge Sciboz)

Feeling Blues « Les 19 titres enregistrés en public durant deux concerts sont des versions actualisées de morceaux puisés dans ses trois précédents albums (1998, 2008 et 2011) qui racontent l’histoire de sa vie. Des instantanés autobiographiques pudiques, doux, affectueux, sombres, légers, parfois drôlesques, dont l’intensité monte progressivement jusqu’au point d’orgue, l’instrumental « N’Goma » qui termine tous ses concerts. »(Jean-Louis Guinochet)

Zicazic « Un peu plus de deux décennies passées sur les routes du blues ont fait de Magic Buck un de nos artistes incontournables, un de ceux qui à lʼinstar de ses modèles américains ne sont connus que de ceux qui se donnent la peine de gratter le vernis et de partir à la recherche de lʼauthentique et quand bien même on ne le voit pas à la télé ni à lʼaffiche des grands festivals, tous ceux qui ont un jour croisé sa route en sont devenus instantanément fans tant ce quʼil propose est non seulement beau, mais en plus fort. Avec de tels musiciens, le blues a encore de belles heures devant lui
! »(Fred Delforge).

Blues Alive 76« Armé d’une nouvelle « grand-mère » (National Style O de 1930), Buck a composé 12 chansons qui nous embarquent dans sa vision du monde. Lui si discret, va même se présenter dans « They Call Me Magic Buck ». Si son ami Olivier Ingargiola est venu lui porter main forte avec ses percussions discrètes, c’est l’intonation de sa voix qui est en avant, son harmo expressif, son jeu de guitare et la rythmique sur son « tabourin » qui nous interpellent. Les mélodies rustiques et minimalistes, mais tous les musiciens vous le diront : « Faire simple et capter l’attention, c’est ce qu’il y a de plus compliqué », nous prennent en otage jusqu’à la fin de ce CD. »(Eric Van Royen).

Zicazic « En douze titres, le bluesman nous fait faire des étapes intéressantes du côté du Delta bien entendu, mais aussi et surtout dans le Piedmont dont il nous rapporte des trésors dont il se sert avec inspiration pour nous trouver des sonorités ahurissantes de réalisme. Son blues à l’ancienne, Magic Buck le crée en y mettant son cœur, son âme et ses tripes et ça s’entend immédiatement sur des titres bourrés de sincérité, des blues qui font fi des frontières et autres barrières et qui régalent de la même manière simples amateurs et spécialistes avec des compos bien ficelées… »(Fred Delforge).

Extraits Live – Réalisation:Vincent Berenger :

+ D’infos

Top